La Micro-Ferme de Bois du Château

La micro-ferme de Bois du Château s’est installée à Lorient en 2020, dans le cadre du projet Fais Pousser Ton Emploi. Après 2 ans d’accompagnement et d’installation, Nina Valégant et Mégane Le Guennec, 2 des 5 maraich.ers.ères recruté.e.s ont repris la ferme à leur compte et ainsi créé le GAEC Du Champ des Tours

Le projet de microferme à Bois-du-Château est un outil de valorisation et de dynamisation du quartier qui s’inscrit dans la démarche de renouvellement urbain portée par la collectivité. Ce projet participe à plusieurs objectifs du projet de renouvellement urbain notamment :

  • Participer à l’amélioration du cadre de vie
  • Concourir au désenclavement du quartier en créant un lieu de rencontre ouvert et accessible à tous
  • Mobiliser le public autour d’un nouveau lieu de vie
  • Impulser une nouvelle dynamique économique qui participe à l’animation, au bien-vivre dans le quartier
  • Diversifier les fonctions présentes dans le quartier
  • Créer un lien fonctionnel entre le quartier et le parc (continuité entre le parc et quartier, trame verte et bleue)
  • Engager un programme de pédagogie autour du bien vivre alimentaire

Retour sur les 2 ans du projet

Au printemps 2019, 5 maraich.ers.ères en devenir ont été recruté.e.s par Optim’ism dans le cadre du dispositif. Après quelques mois de découverte sur les fermes d’Optim’ism (intégration, initiation au maraîchage, test de positionnement au BPREA…), l’équipe a mis en oeuvre l’installation de la ferme à Lorient pendant l’été.

Les maraîchers ont participé aux choix d’aménagement et d’investissement pour s’approprier la ferme, avec le soutien de leur encadrant. Tous ont pu bénéficier d’une formation afin d’obtenir le BPREA ou, pour ceux qui l’avaient déjà, de suivre les cours du module gestion.

L’apprentissage s’est également déroulé sur la ferme dans le cadre du développement de la ferme (production, organisation du travail, gestion, commercialisation, communication…). L’activité maraîchère a ainsi été lancée à l’automne 2019, avec les premières récoltes début 2020. L’équipe a ainsi tenu son premier marché à la ferme en avril.

En juillet la commercialisation des légumes sous forme de paniers sur abonnement a débuté. 2 salariés sont alors partis sur d’autres projets. La ferme a continué a se développer et à trouver son rythme de croisière. Fin 2020, Nina et Mégane se sont engagées sur la reprise de la ferme et les étapes de la transmission ont pu démarrer avec l’entrée dans le dispositif 3P. L’accompagnement leur a permis de réaliser les différentes démarches et de créer le GAEC du Champs des Tours, qui a donc repris la ferme en mai 2021.

Créer une offre alimentaire accessible

La production de la ferme est commercialisée lors d’un marché hebdomadaire à la ferme et sous forme de paniers, distribués à la ferme ainsi que dans une AMAP lorientaise depuis avril 2021. Le volume de production a évolué tout au long de la première année, pour atteindre aujourd’hui 60 paniers.

Dès le lancement des paniers, le dispositif de “paniers découverte” a été mis en place avec le CCAS de Lorient, pour proposer une offre alimentaire accessible dans un cadre non-stigmatisant. Le CCAS participe ainsi en inscrivant et en orientant les bénéficiaires, et via un cofinancement des paniers. Les modalités d’adhésion sont à revoir pour développer le dispositif.

Le marché attire également des habitants du quartier malgré l’absence de dispositif de soutien financier, mais le prix reste un frein pour certains habitants.

Reconnecter les habitants à une alimentation saine & de proximité en partenariat avec les acteurs du quartier

Pour prolonger le dispositif d’accessibilité alimentaire, favoriser l’évolution effective des habitudes alimentaires des habitants, et plus largement faire de la ferme un levier de sensibilisation et de développement du lien social, des ateliers cuisine et jardin ont été régulièrement organisés, ainsi que des
visites de fermes :

  • Co-animation du jardin partagé de la Maison de Quartier
  • Organisation ponctuelle d’ateliers cuisine, de dégustations au marché
  • Installation de panneaux pédagogiques à la ferme, visites de ferme & ateliers pour des centres de loisirs, la PMI, foyer de jeunes, partenaires, habitants, établissements scolaires
  • Chantier de jeunes organisés avec la prévention spécialisée

Faire émerger une dynamique collective de réflexion et d’action sur la citoyenneté alimentaire

Pour amplifier la dynamique et faire de l’alimentation un outil fédérateur des structures intervenant dans le quartier, et de mobilisation citoyenne des habitants ; un collectif éco-citoyen a été créé pour porter des actions collectives autour de l’alimentation, du jardinage… Il rassemble la Maison de Quartier, Aloen, les jardins familiaux, l’AMAP de la Source, les incroyables comestibles, et le GAEC du Champ des Tours, et a permis de créer du lien entre toutes les actions existantes et d’en initier de nouvelles.

Le collectif a ainsi impulsé : la création d’un livre de recettes des habitants (en cours), pour valoriser les savoir-faire des habitants en cuisine ; la création d’une charrette mobile comme outil de déambulation pour informer et mobiliser autrement ; des échanges autour de la création d’un tiers lieu alimentaire dans le quartier.

Le collectif permet également de mutualiser les ressources pour organiser ensemble des temps forts : plantation participative, repas partagé, fête de quartier,…